« Habib Galbi », le premier titre des sirènes du désert : A-Wa

a_wa_music Harmonies vocales et dialectes ancestraux chantés par trois jolies jeunes filles sorties tout droit d’un conte des Mille et Une Nuits version 2.0, qui l’eût cru ? L’audace créative est au rendez-vous à travers une musique à la fois moderne et traditionnelle. Leur premier titre   « Habib Galbi » est délicieusement envoûtant. Il nous élève vers des contrées lointaines teintées de hip-hop, d’ électro et de folk yéménite. On s’ envole vers le désert du Shaharut, tu viens ?

A-Wa (prononcé « ay-wa ») c’est une fratrie de 3 soeurs, Tair, Liron & Tagel. Elles sont originaires d’un petit village de la vallée d’Arava, entre Sinaï, l’ Arabie Saoudite et la Jordanie, mais les racines de la famille proviennent plus précisément du Yémen.

Révélées par Acid Arab & Tomer Yosef des Balkan Beat Box, elles viennent de lancer leur tout premier titre « Habib Galbi » qui mixe habilement hip-hop, folk arabe et électro. Un mélange atypique de modernité et de tradition qui ne manque pas de caractère et de charme. Vous allez kiffer la « magie vocale & le swing naturel » de leurs prochaines chansons, c’est du « shaabi groove disco-funk » en puissance. Le clip du titre est sublime, il survole les richesses du paysage désertique oriental. Les filles, rebelles, préfèrent aller danser sur une chorégraphie bien pensée plutôt que de jouer les femmes soumises, je ne peux qu’adhérer.

Côté news, un premier mini-album sortira à l’automne 2015, il sera résolument romantique et contestataire à l’image de « Habib Galbi ». Elles seront à Paris courant octobre, restez connectés, je vous tiens au jus.

Suivre les filles sur FacebookTwitterYoutube

Ce contenu a été publié dans Accueil, Rock/Folk/Indie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire